Nacionalni park "Plitvička jezera"

Activités de recherche scientifique

La fondation en 1961 de la première station scientifique et de recherche – la Station biologique « Plitvička jezera », qui, à la suite d’un changement de nom et de localisation ainsi que de brèves interruptions, fonctionne aujourd’hui sous le nom de Centre scientifique et culturel « Ivo Pevalek » (Špoljarić i Belančić 2009), a eu un rôle primordial dans le déclenchement, le développement et le coordination des recherches scientifiques.

Le grand nombre de travaux publiés dans divers domaines scientifiques sur le thème des Lacs de Plitvice témoigne de l’important potentiel scientifique et de l’attractivité de cette région.

Les recherches scientifiques au sein des Lacs de Plitvice remontent à plus de 160 ans.

  • En 1850, le majeur Franz Bach réalise la première étude limnologique des profondeurs alors que Joseph Sauch réalise la première étude géologique. Des études botaniques (J. Schlosser et Lj. Vukotinović) et zoologiques (D. Šoštarić) sont ensuite réalisées
  • En 1893. l'Association pour le développement des lacs et de la région a été fondée. L'Association a été fondée sur initiative du professeur Gustav Janeček afin d'étudier la nature de la région.
  • Dans les années suivent, les recherches sont conduites par Franić, Gavazzi, Koch, Rösler, Pevalek et Roglić.
  • Le professeur Ivo Pevalek est considéré comme l’un des personnages les plus méritants pour la proclamation finale des Lacs de Plitvice comme parc national le 8 avril 1949.. Du fait de la découverte du rôle décisif de la mousse aquatique et des algues dans la géomorphologie unique des Lacs de Plitvice, et du rôle primordial de la formation de tuf calcaire dans la création des Lacs de Plitvice, Ivo Pevalek a encouragé la réflexion sur une protection légale des Lacs de Plitvice
  • Les travaux de l'équipe Petrik, Iveković, Emili et de ses associés (limnologie) débutent en 1951, les recherches devenant alors multidisciplinaires et organisées et assistées par le Parc national. Les découvertes ont été publiées en 1958 dans le recueil de travaux scientifiques “Plitvička jezera Nacionalni park“. Ont publié dans le recueil de travaux scientifiques : Čulinović (histoire), Pevalek (botanique), Redenšek (spéléologie), Thaler (ichtyologie), Makjanić (climatologie), Rucner (ornithologie), Kovačević (entomologie) et Roglić (géographie).
  • En 1959, des études complexes dans le domaine de de l’hydrobiologie débutent sous la direction du professeur Ljubica Kostić-Brnek.
  • C'est en coopération avec l'Institut de biologie de l’Université de Zagreb que la station biologique "Plitivička jezera", située à Plitvički Ljeskovac, est fondée le 9 août 1961. Les études conduites au sein de la station biologique par les chercheurs Kostić-Brnek et Brnek-Kostić (étude des organismes en décomposition), Matočkin Pavletić (étude des biocénoses), e Emili (bactériologie) ont été publiées dans le premier numéro du Bulletin de Plitvice pour la période de 1959 - 1965.
  • En 1974, la première Conférence sur la protection des Lacs de Plitvice est organisée donnant lieu à la publication d’un Recueil de travaux intitulé "Les lacs de Plitvice - l'homme et la nature" contenant un grand nombre de travaux réalisés pendant les 25 ans d'existence du Parc national: Roglić (géomorphologie) ; Polšak (géologie) ; Martinović (pédologie) ; Kostić-Brnek, Brnek-Kostić (limnologie) ; Plavšić-Gojković (flore); Cestar et al. (foresterie) ; Plavšić-Gojković et al. (végétation des forêts vierges) ; Marković (données bibliographiques) et Gušić, Vidaković, Korica, Šuvar, Blažević, Marković, Lay, Šimunović, Prica, Movčan, Bosanac (thèmes économiques et sociaux).
  • En 1975, au sein du village Mukinje dans la région des Lacs de Plitvice, la Station scientifique moderne "Ivo Pevalek" est ouverte afin de poursuivre le travail de la station biologique, dorénavant organisée à travers un programme nommé "Le projet de recherche de Plitvice" conduit pendant la période 1976 - 1980.
  • Le directeur de la station, Aleksander Brnek-Kostić prépare le texte et les fondements à l’inscription des Lacs de Plitvice sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO (depuis 1979).
  • Pendant les années quatre-vingt du 20ème siècle, les recherches de la décennie précédente continuent et de nouvelles débutent : Stilinović, Futač (valeur sanitaire de l'eau) ; Redžepović et al. (microbiologie des sols forestiers); Tortić (champignons); Eberhardt, Šegulja, Krga (la végétation des prairies); Huber, Roth (les ours); Poje (climatologie); Blaženčić et Blaženčić (végétation de macrophytes); Huber, Roth (les ours); Poje (climatologie); Horvatinčić, Srdoč (études chimiques et des isotopes des eaux karstiques); Marušić, Ćuruvija (études hydrochimiques et hydrologiques); Habdija, Primc-Habdija, Belinić (limnologie); Martinović, Vranković, Pernar (études du sol); Krga (flore vasculaire); Bristol, Mayberry (parasites des truite); Al Lecount (gestion des ours et des autres animaux sauvages).
  • Le Parc national publie le Bulletin de Plitvice n⁰. 2 en 1989, ensuite les n⁰ 3-4 en 1990/91 et le n⁰ 5 en 1992, après quoi la publication s'arrête à cause de la guerre.
  • Un Symposium scientifique sur la protection des Lacs de Plitvice est organisé en 1999, donnant lieu à la publication d’un recueil intitulé « 50 ans du Parc national des Lacs de Plitvice (1949-1999) – L’homme et la nature II ».Les recherches scientifiques reprennent grâce à l'aide financière du Parc national dans le cadre du «Projet d'évaluation de l'état écologiques des habitats aquatiques", de quelques projets d'inventaire et de projets d'études forestières et hydrogéologiques.
  • Les activités de la Station scientifiques continuent dans le cadre du Centre scientifique "Ivo Pevalek" ouverte en 2003 dans un nouveau bâtiment à Velika Poljana.
  • Un grand nombre d'équipes est engagé lors de la reprise des recherches scientifiques entre 1997 et 2010 : Kerovec et al. (etudes biologiques et écologiques des eaux) ; Stilinović, Habdija (études de taux de formation de tuf calcaire) ; Leiner et al. (ichtyofaune autochtone) ; Čož-Rakovec et al. (structure génétique des truites et renouvellement des populations) ; Šegulja et al. (végétation des prairies) ; Lukač (inventaire ornithologique, les oiseaux chanteurs, les oiseaux qui nichent dans les cavités) ; Tutiš et al. (rapaces et hiboux) ; Tvrtković et al. (inventaire des chauves-souris) ; Kučinić (les mouches de trichoptères et papillons) ; Šašić (l'argus strié) ; Kranjčev (les orchidées) ; Obelić et al. (pollution anthropique après la guerre) ; Biondić et al. (hydrogéologie) ; Omanović et al. (écotoxicologie) ; Kralj et al. (influence de la gestion forestière sur la richesse et la diversité de la faune) ; Posavec (foresterie) ; Markowska (les processus d'érosion le long des rives du lac de Kozjak) ; Tikvić et al. (écologie forestière) ; Anić (foresterie) te Pribičević, Medak (études géodésiques). Une partie des travaux de recherches ont été publiés en 2004 dans le Bulletin de Plitvice no. 6.
  • A l'occasion du 60ème anniversaire du Parc national des Lacs de Plitvice et des 30 ans de l'inscription sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, la direction du Parc national a organisé en 2009 une conférence scientifique et professionnelle parrainée par le ministère de la Culture, lors de laquelle les résultats des recherches dans le domaine ont été présentés. En 2011, un recueil des travaux de la conférence a été publié.