Nacionalni park "Plitvička jezera"

La flore

Les recherches sur le monde végétal font partie des premières recherches scientifiques menées à la moitié du 19ème siècle, ce qui témoigne de la prise conscience, déjà à cette époque, de la valeur de la flore du Parc, ainsi que de son rôle dans la formation du phénomène fondateur.. Des recherches détaillées de Pevalek menées en 1924 et 1935 prouvent que les algues et les mousses aquatiques participent à la formation du tuf calcaire, et que le tuf et les plantes constituent les facteurs les plus importants influant sur la morphologie des Lacs de Plitvice.

Les recherches systématiques des plantes supérieures de la flore débutent bien plus tard (Šegulja et Krga 1984) et prouvent que le Parc constitue un véritable phénomène du fait de la richesse et de la diversité des plantes supérieures de la flore. Un total de 1267 espèces végétales appartenant à 112 familles, ont été répertoriées dans la superficie relativement petite du Parc.

Une grande diversité, la présence d'espèces reliques, endémiques, rares, protégées par la Loi, dont un grand nombre se trouve dans le Livre rouge des espèces végétales de la République de Croatie et sur la liste rouge de l'UICN, font du Parc un espace à l’incroyable potentiel végétal non seulement en Croatie mais aussi en Europe et dans le monde.

Sa situation géographique (à 60 km à vol d'oiseau de la côte) dans l'arrière-pays du Velebit, à mi-chemin entre les régions de précipitations maritimes et continentales, son altitude entre 418 et 1279 m et sa surface géologique qui prend la forme de paysages karstiques divers ont permis le développement d'une flore aussi riche que diverse. L'espace du parc est riche en espèces endémiques plus ou moins répandues (72 espèces). Les espèces endémiques décrites pour la première fois dans cette région ont une valeur particulière : l'Edraianthus tenuifolius, le Ranunculus scutatu et la scille des prés (Scilla litardierei) - une espèce largement répandue dans les vallées humides du Parc.

Le Parc se distingue par le grand nombre d'espèces protégées dans la Loi sur la protection de l'environnement de la République de Croatie (22 espèces). Parmi elles, se distingue tout particulièrement le sabot de Vénus (Cypripedium calceolus) qui constitue la plus belle orchidée d'Europe. Cette espèce rare et menacée des régions forestières figure dans le Livre rouge des espèces végétales de la République de Croatie et sur la Liste rouge de l'UICN dans la catégorie des espèces en danger.

Le Parc abrite parmi les espèces végétales les plus rares et intéressantes de la Croatie. La Ligulaire de Sibérie (Ligularia sibirica) est une espèce qui mérite une attention particulière. Seul le Parc national des Lacs de Plitvice abrite cette espèce en Croatie, mais aussi dans toute l'Europe du sud-est. Cette espèce figure sur la Liste rouge de l'UICN dans la catégorie des espèces en danger. Elle apparait dans le Parc à deux endroits, dans les vallées de plaine humides.

Les espèces carnivores du Parc sont particulièrement intéressantes.

Le drosera à feuilles rondes (Drosera rotundifolia) pousse dans un habitat de tourbe. C'est à cause de la rareté de cet habitat que cette plante fait partie des espèces rares de la flore croate. Dans les vallées humides du Parc pousse la grassette commune (Pinguicula vulgaris) - une espèce carnivore rare, figurant sur la Liste rouge de l'UICN dans la catégorie des espèces vulnérable. La petite utriculaire (Utricularia minor), une espèce carnivore aquatique rare a aussi été répertoriée dans la région.

Plusieurs parties du Parc sont particulièrement intéressante et riche en espèces : la zone étroite autour des lacs, la forêt vierge Čorkova uvala, les marais de Ljeskovac, Rudanovac et Vrelo - la partie la plus importante et précieuse d'un point de vue hydrographique, écologique et botanique en dehors de la zone des lacs. En plus de la richesse et de la diversité de la flore, cette région et aussi importante pour l'abondance et la diversité de son monde animal.

La faune

S’agissant du monde animal des lacs de Plitvice, c'est le symbole du parc qui vient en premier à l'esprit - l’ours. Néanmoins, la richesse animale du parc est bien plus grande et précieuse que la "gloire" de son représentant le plus impressionnant.

Depuis bien longtemps, quand la région des lacs de Plitvice a suscité l'intérêt des scientifiques, la présence de nombreuses espèces animales a été prouvée et documentée. La plupart des invertébrés a fait l’objet d’études dans le cadre des recherches annuelles de limnologie, et cela par groupes - le zooplancton, le macrobenthos, le microbenthos, dans la mesure où les habitats aquatiques revêtent une importance particulière dans cette région. Deux espèces d'écrevisses sont souvent présentes dans les lacs : l'écrevisse à pattes rouges et l’écrevisse de torrent.

Les insectes, qui par le nombre d'espèces dominent les habitats terrestres, ont suscité un intérêt particulier parmi les biologistes - les chercheurs des prairies et des forêts. Les papillons ont reçu une attention bien méritée, le nombre d'espèces connus atteignant selon les recherches en cours 321 dont 76 sont des espèces de jours et 245 des espèces de papillons de nuit. Les scientifiques supposent que ce nombre constitue seulement 40-50% de la population potentielle des Lépidoptères. La protection des habitats vise à préserver les conditions nécessaires aux cycles de développement de certaines espèces, surtout l'argus strié du genre Phengaris. Les trichoptères constituent un groupe d'insectes particulièrement bien étudié, 80 espèces ayant été répertoriées jusqu’à présent.

Les recherches sur la biodiversité menées jusqu'à présent, ont permis d'établir le nombre d'espèces de certaines catégories de vertébrés, alors que d'autres catégories ont été étudiées dans le cadre du suivi de l'environnement en qualité d'indicateurs, l'écologie d'une espèce rare et intéressante pouvant aussi être l’objet d’étude particulière.

Les lacs de Plitvice et leurs affluents ont de manière générale les caractéristiques principales typiques des eaux de montagne à truites. Néanmoins, la truite commune européenne, un des habitants ancestraux des lacs, est aujourd'hui supplantée par les populations introduites de chevaine et de rotengle. En plus des espèces indiquées, quatre autres espèces ont été répertoriées dans le seul lac de Kozjak.

Les amphibiens avec leurs 12 espèces constituent un des groupes de vertébrés les plus importants du Parc national des Lacs de Plitvice, alors que les reptiles sont peu représentés. Les longues périodes hivernales et la neige réduisent le nombre de ce groupe de vertébrés.

Le Parc est le troisième parc national de Croatie au classement du nombre d’espèces d’oiseaux, avec 157 espèces répertoriées jusqu’à aujourd’hui. L'espèce des cinclidés, un oiseau rare évoluant au sein des cours d’eau propre, est particulièrement intéressante.

Plus de 50 espèces de mammifères ont été répertoriées dans le Parc national des Lacs de Plitvice : le loir, la musaraigne, le campagnol des neiges, le hérisson, la marte, la fouine, le sanglier, etc. Les recherches récentes ont confirmé l’existence de 20 espèces de chauve-souris - dans différents habitats, les gouffres et grottes, sous les écorces des arbres, dans les trous etc. Un intérêt particulier est souvent accordé aux populations de loups, chevreuils, cerfs, lynx, loutres et bien sûr à l'ours brun, le souverain du monde animal de Plitvice , mentionné au début de cette présentation.