Les tourbières

Les habitats tourbeux et leur végétation sur le territoire croate, et notamment dans le parc constituent les vestiges de l’ère glaciaire. La Croatie est située à l’extrême sud des régions accueillant ce type d’habitat caractéristique de l’Europe centrale et du nord. Ils sont présents dans de petites zones, généralement moins d’1 ha, et dépendent étroitement des conditions microclimatiques. Des plantes très spécifiques et aujourd’hui menacées et rares sont tributaires de ce type d’habitats : les sphaignes (Sphagnum Sp.), le droséra à feuilles rondes Drosera rotundifolia, la grassette commune Pinguicula vulgaris, la petite utriculaire Utricularia minor, et bien d’autres. En raison des conditions spécifiques ils sont menacés d’extinction. Ils pourront être conservés uniquement en mettant en œuvre des mesures de sauvegarde actives (maintien d’un régime aquatique avantageux et élimination d’une partie de la végétation).

Le parc actuel accueille une tourbière transitoire (code Natura 7140) (fig. 1), la surface de ce type de tourbière la mieux conservée en Croatie, sur laquelle ce type de tourbière devrait se maintenir activement pendant encore bien longtemps. Les tourbières basophiles (code Natura 7230) sont dans un meilleur état et présentes à plusieurs endroits.

Fig. 1 Tourbière transitoire avec a) la linaigrette à feuilles étroites Eeriophorum angustifolium et b) le droséra à feuilles rondes Drosera rotundifolia

Fig. 1 Tourbière transitoire avec a) la linaigrette à feuilles étroites Eeriophorum angustifolium et b) le droséra à feuilles rondes Drosera rotundifolia

Fig. 2 Tourbière basophile

Fig. 2 Tourbière basophile